SAFE+ des pros formés par un pro
SAFE+ des pros formés par un pro

SAFE+

 

- 31 ans d'expérience maritime

- 29 ans de pratique experte du Code IMDG

- 23 ans de participation aux travaux de l'OMI

- Consultant OMI CEE pour l'implantation de l'IMDG dans de nouveaux pays

- Auteur Lamy transport

- Expert agréé à l'UPEM

- Sélectionnée entreprise innovante par les CCI 

Actualités

SAFE+
4 Passage du Relais
76133 ÉPOUVILLE 

 

Téléphone

02 35 20 75 41


marc.coppeaux@

safe-formation.fr

 

Vous pouvez aussi utiliser notre formulaire en ligne.



 

Felicity Ace Février 2022.

 

Véhicules, Batteries au lithium

 

 

 

Le Felicity Ace prend feu au large des Açores le

16 février 2022.

 

 

 

Les navires pompiers luttent contre l'incendie pendant une semaine.

 

 

 

Le 23 février 2022, l'incendie est éteint, commence alors le remorquage.

 

 

 

 

 

Mais le 1er mars 2022,

 

le navire coule après avoir

 

pris une forte gîte.

 

 

 

 

 

Le Navire transportait 

1100 Porsche

189 Bentley

des Audi

& des Lamborghini

 pour 438 millions $.

 

 

 

 

Selon le Capitaine en charge du port d'Horta (Açores), l'incendie serait dû aux batteries au lithium des véhicules.

 

 

 

 

Pour AGCS (Allianz Global Corporate & Specialty) 

(l'entité spécialisée dans la couverture des grands risques industriels de l'assureur allemand Allianz) : 

 

« Les batteries lithium-ion ont un impact croissant sur la sécurité du transport maritime avec un certain nombre d'incendie».

 

 

 

 

 

Les véhicules électriques avec des batteries lithium sont pratiquement toujours exemptés d'application du Code IMDG par la

Disposition Spéciale 961.

 

 

 

 

 

 

Dans le cas d'exemption par une Disposition Spéciale,

 

le § 5.4.4.1.2 du Code IMDG prévoit que soit remis à bord un certificat d'exemption.

 

 

 

 

 

Bien souvent ce certificat est absent ou non pertinent

 

(surtout pour les batteries au lithium).

 

 

 

 

La méfiance des assureurs va pousser les transporteurs à être encore plus vigilants sur la pertinence de ces certificats 

 

(ce qui était déjà

de + en + la tendance).

 

 

 

 

Or malheureusement l'expérience prouve

que la connaissance par la profession des conditions des dispositions spéciales à satisfaire et à faire apparaître sur le certificat...

 

s'est un peu liquéfiée.

 

 

 

 

Face aux difficultés croissantes que rencontrent ses clients pour faire accepter des marchandises dangereuses exemptées,

SAFE+

a, depuis longtemps, mis en place une formation apportant les outils pour résoudre cette situation.

 

 

 

 

Cette formation

 

vous est présentée

 

en suivant

 

ce lien.

 

 

 

 

Sur

 

ce lien

 

Vous pourrez également

 

télécharger le programme .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© SAFE +

Site créé avec IONOS MyWebsite.